• Accueil
  • > Les anciennes photos de la Une #3

Les anciennes photos de la Une #3

camion blanc 617

Montréal, 15 Octobre 2007 – Le Camion Blanc
(Cliquer sur la photo pour l’agrandir)

« …Je t’ai cherché à mon réveil
Où étais-tu? Il ventait fort dans mes oreilles
J’achèterai le camion blanc
Qui nous emportera au printemps
En Californie, en Californie, in California. »

Paroles et musique de Robert Charlebois , 1968

Laurent Boursier

 

Mosquée St henri
Montréal, 07 Oct 2007 – La P’tite Mosquée dans St-Henri
(Cliquer sur la photo pour l’agrandir)

Remarquez, je ne connais rien en démarrage de mosquée. Et j’analyse ça avec ma culture québécoise. Je me pose des questions sur les religions. Je compare.

Quand j’étais petit, l’église où on m’emmenait, n’était pas une église. C’était un gymnase d’école. Normal , c’était dans un nouveau développement domiciliaire. Et l’argent pour l’église, fallait la ramasser auprès des fidèles. Le corollaire de ça, c’est que lorsqu’il n’y a plus assez de fidèles pour payer, on ferme l’église

Quand j’ai vu cette mosquée dans une rue étroite, à l’arrière d’un édifice commercial du quartier St-Henri à Montréal, j’ai pensé que c’était un bien piètre endroit pour pratiquer une religion. C’est plutôt caché. C’est une porte de maison. C’est sûrement pas très grand.

Il me semble que lorsqu’on opère un lieu de culte, on fait ça sur la place publique, on trouve un grand local de réunion avec une grande entrée.

Justement, à 2 minutes de là, il y a l’ancien théâtre Cartier qui est à vendre. Il a tout ce qu’il faut et il est juste à coté du métro !

Me semble que c’est une bonne place pour une mosquée…Écoute bien toi, même La Poune a joué là dans les années ’30 !

Mais, peut-être que c’est pas comme ça que ça marche une mosquée…peut-être qu’on démarre petit et puis losqu’il y a plein de fidèles qui habitent dans le coin, on peut construire une belle grande mosquée toute neuve..?

Finalement je le sais pas trop. Je le sais pas trop parce que cette mosquée là je ne l’ai pas vu venir. Ça fait que si un jour, il y en a une plus grande je la verrai pas plus venir.

Y a-t-il quelqu’un qui sait comment ça marche les mosquées?

Laurent Boursier

 

manif logement
Montréal, 12 Novembre 2007 – Chambre à Louer?
(Cliquer sur la photo pour l’agrandir)

À Montréal, il y a des sans-abris, des SDF. Pour avoir une place pour la nuit à La Maison du Père, L’accueil Bonneau, Old Brewery Mission…, on se présente vers 16h00 et au matin, à 8h00, on vous remet à la rue.

Pour le SDF qui veut améliorer son sort, on lui offre la possibilité d’occuper une chambre et ce en permanence. Évidemment, il doit la payer sa chambre. À chaque mois. Mais les chambres sont rares.

Ça fait 12 ans que Benoit est In et Out… Hausse de loyer, trop de bibittes, son chèque est coupé. Bref, il en a vu des chambres.

Mais là Benoit en a une. Une belle et propre avec cuisine et salle de bain commune. Il paye $300. Et elle est situé juste en face d’un organisme qui prend soin des SDF : L’entrepôt Le Sac à Dos.

Mais Benoit risque de perdre sa chambre. La bâtisse de 20 chambres est a vendre. Le propriétaire demande le gros prix. Le Sac à Dos voudrait bien l’acheter mais le propriétaire veut faire beaucoup d’argent.

Parce que le propriétaire est pas fou. Il sait qu’à 3 coins de rues de là, va se construire le Quartier des Spectacles! Alors imagine qu’il y a bien du monde qui cherchent une occasion d’acheter un terrain, construire une salle de spectacle, un bar, etc…

Alors, un bar ou une maison de chambre?
Laurent Boursier

 

Lac Castors

Montréal, 04 Novembre 2007 – Lac des Castors
(Cliquer sur la photo pour l’agrandir)

C’est le Lac des Castors sur le Mont-Royal, à Montréal, à l’automne, un dimanche.

C’est tout. Il y a juste à regarder.
Laurent Boursier

 

Mon Père Noël est plus fort que le tien !

Drôle d’histoire de Noël.

J’ai emmené ma fille visiter le Père Noël dans une grand centre commercial. Le truc habituel: On attend en ligne, on parle au Père Noël, on passe au maquillage et ça finit par quelques glissades dans une strucure de jeu intérieur.

Mais cette année, surprise, il y a plus. L’administrateur du centre commercial a permis au Congrès des communautés russophones du Québec d’offrir un spectacle aux visiteurs. Il s’agissait de raconter comment on fête Noël en Russie, les traditions, la musique etc.

 

noel russe avant
Montréal, 02 Décembre 2007 – Snégourotchka et Ded Moroz
(Cliquer sur la photo pour l’agrandir)

Le spectacle devait être présenté par Ded Moroz (le Père Noël russe) et par Snégourotchka (la petite fille du Père Noël) mais à la dernière minute, l’administration s’est ravisée: Il était interdit de présenter un deuxième Père Noël dans le centre commercial.

Pourquoi ? Parce que ça se peut pas ! Il n’y a qu’un Père Noël ! On comprend alors la baboune qu’il faisait avant le spectacle.

S’ensuivirent alors des négociations au téléphone cellulaire, l,employé sur place déclarant qu’il est évident que l’organisation n’avait pas soumois le scénario du spectacle sinon ils auraient su que c’était interdit de montrer un Père Noël.

Finalement, la mort dans l’âme, Ded Moroz a retiré som manteau rouge bordé de fourrure blanche pour revêtir un pantalon noir, une chemise rouge et un bolero. Il a pu garder sa tuque de Père Noël. L’organisation russophone était très déçue. Ce n’était pas le vrai Ded Moroz, ce n’était plus la tradition russe mais il a fallu qu’il s’en accomodent.

noel russe apres
Montréal, 02 Décembre 2007 – Mon Père Noël est plus fort que le tien !
(Cliquer sur la photo pour l’agrandir)

Laurent Boursier

 

IL DANSE AVEC SES CHIENS

Ils sont 9 et ils sont probablement mieux traités que lui. Eux, ce sont les chiens de Mario Paquet. C’était au lendemain de l’événement annuel « État d’Urgence » organisé par l’ATSA qui réunit pendant quelques jours, la société bien pensante et les marginaux de la ville que sont les « Sans Abris ».

Mario est un de ceux là. Il a choisi la rue, Il refuse l’aide des gouvernements et des refuges. Mais ce n’est pas une raison pour lui piler sur les pieds et pour lui enlever ses droits.

Un de ses 9 chiens a été saisi parce qu’il a mordu un policier pour défendre son maître. L’affaire est devant un juge et les services municipaux ne lâchent pas prise facilement.

Laurent Boursier

Mario Paquet1
Montréal, 26 Novembre 2007 – Mario Paquet et ses chiens
(Cliquer sur la photo pour l’agrandir)

 

Extrêmement Normal

Nous avons enfin un hivers normal. Comme dans mon enfance, il y en avait. Du temps qu’on se posait pas de questions. La nature décidait et nous on pelletait ! Aujourd’hui, les gens semblent être désarçonnés par le coté dérangeant de toute cette neige. Ben oui ça dérange ! Tout est au ralentis et il faut le prendre ainsi, sans faire de crises d’angoisses. Il faut pelleter, prendre le métro et l’autobus, partir plus tôt, arriver plus tard. Ça nous enlève du temps pour faire notre petit train-train. C’est ça l’hivers !

neige tremblant
Tremblant, 28 Décembre 2007 – Versant Nord
(Cliquer sur la photo pour l’agrandir)

Laurent Boursier

 

Un Billet pour Toronto !

C’est J-C. C’est lui qui le dit mais c’est assez vrai. On peut lire son nom sur une découpure de journal avec sa photo. J-C, sans abris, ex-psychiâtrisé, 65 ans. Il fait le tour des grandes villes canadiennes pour donner des conférences aux jeunes dans les écoles : « Touchez pas à la drogue! »

J-C a tout lâché ça. Il est trop vieux. Tellement vieux qu’il s’est fait attaquer, il y a quelques semaines, à Montréal, par ses amis. Résultat : 6 points de sutures, pus d’argent, pus de billet de bus pour Toronto. Là-bas, ils sont plus gentils, ils s’occupent mieux des SDF.

J-C
Montréal, 05 Janvier 2008 – J-C sur Ste-Cath Ouest

(Cliquer sur la photo pour l’agrandir)

J-C prétend être à l’origine des autobus pour SDF à Montréal. Avant Pops? Avant Pops ! Maintenant c’est ben mieux à Toronto puisqu’ils ont plusieurs autobus qui se promènent dans la nuit. Tandis qu’à Montréal, il en manque une dans l’ouest du centre-ville.

J-C veut un billet de bus pour Toronto. Toronto ou bien crever ! Entretemps, vous le trouverez chez lui sur la rue Ste Catherine Ouest, enfouis dans un sac de couchage qui est dans un sac de vidange qui est dans une boite de carton devant un magasin barricadé. D’ailleurs, voici son adresse http://outofthecold-canada.8m.net/

Laurent Boursier

Des Nouvelles de Claude Laviolette

Ti Claude janv 08
Montréal, Janvier 2008 – Claude Laviolette au Restaurant

(Cliquer sur la photo pour l’agrandir)

Il ne se passe pas un mois sans que Claude change de résidence. Il y a un inconfort, un malaise…comme quand on tourne dans son lit pour trouver le sommeil. On pourrait dire que Claude a le sommeil agité. Il rêve à toutes sortes d’affaires. C’est quand il se réveille que ça ressemble à un cauchemard.

En fait, il n’y a personne qui veut rester avec lui dans la même chambre et personne ne veut vivre avec lui dans le même rêve.

C’est ça la vie de Sans-Abris

Laurent Boursier

 

On est pas là pour se faire engueuler…

le défilé
Montréal, 21 Janvier 2008 – Le jour du drapeau

(Cliquer sur la photo pour l’agrandir)

« On n’est pas là pour se faire engueuler, On est là pour voir le défilé… »

Les paroles de cette chanson de Boris Vian s’imposaient. Il est rare qu’une photo impose son propre titre. Mais de la trentaine de photos prises cette journée là, c’est celle-là qu’il faut montrer. C’est celle qui montre le plus beau défilé, celui dans notre tête, pas celui qu’ils ont fait par la suite. C’était assez moche. Mais c’est pas grave puisqu’eux-même vous diront que c’est l’idée qui compte.

Alors voilà, c’est la photo de l’idée !

Laurent Boursier

 

L’Avenir du Cinéma est à Laval

ciné laval
Montréal, 18 Février 2008 – Le Ciné Parc Laval

(Cliquer sur la photo pour l’agrandir)

Il ne reste que 4 écrans géants et quelques poteaux rouillés de ce qui fut un authentique cinéma en plein air. Je ne sais pas depuis quand il est fermé. Vous pouvez voir des photos des installations prises durant l’été, il y a quelques années.

Moi je préfère la version hivernale parce que l’histoire est encore plus évidente : L’absurdité de ces 4 écrans en plein champs alors qu’on y projete plus rien.
Bientôt, on va démolir ces écrans pour faire place à de nouvelles habitations qui engendredront une nouvelle génération de cinéphiles qui iront relaxer dans un cinéma en forme de soucoupe volante à Laval.

De là, à penser que, de tout temps, Laval ne s’est développée que pour remplir des salles de cinéma, il n’y a qu’un pas que les anthropologues, un jour, franchiront.

Laurent Boursier

 

Ma Cabine au Canada

Souffleuse
Montréal, 05 Janvier 2008 – Déneigement à Montréal

(Cliquer sur la photo pour l’agrandir)

Avec la très grande quantité de neige que Mère Nature nous a envoyé cet hiver, c’est une scène assez banale à Montréal. Ici, c’est un employé du Musée d’Art Contemporain qui, au lendemain d’une importante chute de neige, manipule une souffleuse. Là où ça devient intéressant, c’est de constater qu’on se soucie du confort de cet honnête travailleur.

Il a droit à la souffleuse « Avec Cabine » : Spacieuse, pouvant accueillir plusieurs personnes, offrant une excellente visibilité sur 180 degrés, d’une légèreté à rendre jaloux tous les Milan Kundera du Québec.

C’est chouette, non ? Malheureusement, on ne dit pas si la cabine est chauffée…

Laurent Boursier

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour faire des commentaires:

 

Votre nom : (oblig.)
Votre email : (oblig.)
Site Web :
Sujet :
Message :
Vous mettre en copie (CC)
 

Laisser un commentaire