• Accueil
  • > Les anciennes photos de la Une #6

Les anciennes photos de la Une #6

Montréal  -  St-Henri

Coté Maison St-Henri
Montréal ,  17 Avril  2009  -  St-Henri -Coté Jardin

(Cliquer sur la photo pour l’agrandir) 

Il y a Montréal, la ville et il y a Montréal, la campagne. Ça se passe dans ma tête.          Si dans votre tête, St-Henri c’est  le béton sans verdure, dans ma tête, c’est ce coté de maison en crépi avec quelques verdures. C’est St-Henri coté jardin, en attendant de replonger dans le béton de l’échangeur Turcot.

Laurent Boursier

 

Montréal  -  Dragon

barbe de dragon
Montréal ,  03 Mai  2009  -  Barbe de Dragon

(Cliquer sur la photo pour l’agrandir) 

Ils sont de retour avec le beau temps et les touristes.  Ce sont les confiseurs du Quartier Chinois de Montréal. Dans leurs habits immaculés, ils nous offrent la barbe de dragon et le bubble tea. 

Laurent Boursier

 

Le Madridosaure

Dinosaure mort
St-Léonard d’Aston,  22 Mai  2009  – Madridosaurus Rex

(Cliquer sur la photo pour l’agrandir) 

Découverte spectaculaire au Québec ! Une carcasse de dinosaure a été retrouvée dans un terrain vague à proximité de la sortie 202 de l’autoroute 20.  Décapité, couché sur son flanc, l’animal  laissait voir ses entrailles de polyuréthane. Les experts  lui ont donné le nom de « Madridosaure »  ( Madridosaurus Rex ). Il est possible de visiter le site sans guide.   

(Évidemment que c’est une blague )
Laurent Boursier

 

La Dame aux Lions

Lions #1
Montréal NDG,  07 Juin  2009  – Lions #1
(Cliquer sur la photo pour l’agrandir) 

D’où vient ce goût pour les lions devant une porte d’entrée ? Je pensais que ça pouvait être anglais puisqu’on retrouve des lions sur les armoiries de l’Angleterre.  Mais quand on y regarde bien, il n’y a rien d’anglais dans le reste de cette maison.  Il y a peut-être une superstition.  Faire garder l’entrée par des lions, est-ce vraiment rassurant ?

Faudra m’expliquer !

Ah oui,  Elle ne se protégeait pas de l’objectif mais bien de la pluie…


Laurent Boursier

 

Les Fous de la Bécane

au départ  Lachine
Lachine,  16 Juin  2009  –
Les Mardis Cyclistes
(Cliquer sur la photo pour l’agrandir) 

Ils sont vraiment marrants.

Regadez chaque visage.  Regardez les mains, les jambes.  On est pas nerveux, on est en terrain connu.  On dirait presque des forçats qui s’apprêtent à entreprendre une Nième traversée de l’Atlantique à la rame.

Ce sont les cyclistes qui viennent à Lachine, chaque mardi d’été, se défoncer.  Ça c’est du sport, du vrai.  Ça roule comme un train dans un cliquetie de mécanique high tech.

Et les hot-dogs sont vraiment bons.

Merci les gars !  Merci Tino !

Laurent Boursier

 

Chronique Américaine

gratteuse de Loto
Boston,  1er Août   2009  –
La gratteuse de Loto
(Cliquer sur la photo pour l’agrandir) 

La crise ?  Quelle crise ? À voir avec quelle ferveur les touristes dépensaient cet été, on a peine à croire que la crise financière frappe durement les Américains.  Disons que Boston n’est pas la ville la plus pauvre de l’Amérique.  Ce qui donne probablement ce vernis  si reluisant  à cette ville Blanche de la côte Est des Étais Unis.

Alors le truc,  c’est de s’éloigner un peu du grand brouhaha commercial et touristique et de visiter la périphérie. On finit par rencontrer des Bostonais dans leur quotidien. Ni chic ni moche. 

Juste consommer et puis rêver.

Laurent Boursier

 

Chronique Inuit

Isaac et ami
Montréal,  7 Août   2009  -
Isaac Augak et son ami
(Cliquer sur la photo pour l’agrandir) 

Ça faisait près de 4 mois que je n’avais pas vu Isaac.Je l’ai cherché dans ses  planques habituelles mais il n’était nulle part. La dernière fois, au printemps, il était joyeux, même très gamin. Il avait une blonde.  Ça allait bien son affaire.

Coté santé, il avait pris du mieux, un vrai miracle.  Il tenait sur ses deux jambes sans béquilles.  Il avait les idées claires.  Alors imaginez ma surprise quand je l’ai vu se traînant, accoté sur une vieille marchette sans roues, tentant de circuler comme l’avait ordonné le groupe de cadets du SPVM en charge de la rue Ste-Catherine Ouest.

Incohérant mais souriant, fier de me présenter son ami, Matthew, Inuit et comme lui  du village de Puvirnituq au Nunavik.  Mat me raconte qu’il est ici depuis 7 mois à cause d’une affaire de justice. Il  a tenté de me faire croire qu’il restait avec Isaac pour lui venir en aide parce que les sans abris sont tous des amis et qu’ils ne reçoivent pas d’argent du gouvernement.

Ça paraît qu’il n’est à Montréal que depuis 7 mois. Je lui souhaite de retourner chez lui et de ne pas s’accrocher les pied plus longtemps en ville.  Je pense que c’est malsain.
Laurent Boursier

 

Vacances ISO 9001

hot dog cape
Cape Cod,  26 Juillet 2009  – Comptoir Lunch

Pour ceux qui doutent encore de la nature industrielle des « Vacances », en voici la preuve.  Voyez comme ce n’est pas dépaysant être en vacance, tout est standardisé, tout est pensé pour qu’on n’ait aucunes surprises, rien à réfléchir ou à deviner :  Le cerveau à zéro !

C’est comme à l’usine ou au bureau : Ouvert/Fermé, Réception/expédition, dépôt/retrait…  Rien n’est laissé au hasard puisque tout est calibré !  Même le hot-dog mesure exactement 1 pied de long. (Remarquez qu’on est aux USA et que tout comme le camabert et les French Fries,  le système métrique est considéré comme anti-patriotique)

Donc si vous demandez:  » Avez-vous passé des belles vacances ? » et qu’on vous répond « Oui « , c’est qu’on a pris leur commande à gauche et qu’ils ont reçu leur hot-dog à droite et qu’il mesurait 1 pied et qu’il goûtait le hot-dog !

Il en va de la santé de l’industrie.  La pression est forte car ils sont épuisés,  ils n’ont que 2 semaines de vacances et il ne peuvent pas « rater ».  Alors vous avez intérêt  à ce qu’ils soient contents. 

Laurent Boursier

 

Le Devoir de Paola

paola4
Montréal,  1er Septembre 2009  – Le Devoir

C’est la rentrée. Nos souvenirs d’écoliers se bousculent : Cahiers neufs, crayons à mines, odeurs de cuir, tableaux noirs et ballon-chasseur. 

Mais en fait, ce n’est plus comme ça ou plutôt, c’est comme ça et c’est  autrement. La passion est toujours là, s’exprimant avec une grande liberté. 

C’est Paola qui, consciencieusement, fait son devoir sur les marches de béton de la grande cour d’école alors que ses copines piaillent et ricanent autour d’elle.

Laurent Boursier

Irène du Marathon

Marathon Femme
Montréal,  13 Septembre 2009  – Irène Cherop

C’est la Kenyane Irène Cherop qui a remporté le Marathon International de Montréal 2009 chez les femmes, en 2 heures 39 minutes et 31 secondes. C’était sa première participation à Montréal. Notons qu’elle avait  remporté précédemment le marathon du Luxembourg et le marathon de Singapour.

On la voit ici toujours très concentrée, au 41ème Km alors qu’elle est suivie de la moto de leader.
Laurent Boursier

 

Oratoire with a View

femmes oratoire
Montréal,  12 juillet 2009  – Femmes à l’Oratoire

On s’inquiète souvent de la baisse du tourisme à Montréal.  Les grands événements genre festivals de toutes sortes s’érigent en baromètre de la vitalité de cette industrie.  Mais pourtant, bon an mal an, il y a d’autres attractions montréalaises d’envergure internationale qui attirent des touristes et ce sans désemplir. Et j’ai nommé l’Oratoire St-Joseph.  Quel potentiel sous exploité !

Pourtant, Tourisme Montréal affirme que : « Peu de gens savent que l’Oratoire est un des lieux les plus fréquentés à Montréal et que plus de 50 % des visiteurs viennent de l’extérieur de la Ville…»

D’accord, on n’y vend pas de billets, de disques, de bières ni de hot-dogs.  Et peut-être qu’on devrait pousser un peu plus le produit dérivé, le moderniser.  Que dire d’un T-Shirt avec des slogans comme :  « Je l’ai monté à genoux! » ou encore « Le Frère André est mon ami Facebook! ».   Ou encore un méga  festival annuel de chant grégorien. Ça génèrerait des revenus.

Déjà on s’active, puisqu’en 2013, on pourra se rendre au Centre d’Observation Panoramique de l’Oratoire qui sera situé au sommet du dôme de la basilique. ce sera le point d’observation le plus élevé de Montréal

Chose certaine, c’est que pour bien des Montréalais, l’Oratoire,  ça vaut bien des festivals. 

Laurent Boursier

 

Un Gars de la Ligue.

Oscar Laviolette
Montréal,  28 Septembre 2009 – Oscar Laviolette

Qu’on se le dise, il s’appelle Oscar Laviolette et il a 80 ans.  Parce que même s’il est très connu des gens qui fréquentent la Plaza St-Hubert à Montréal, personne ne connaît son nom.  On ne lui parle pas. C’est le gars qui vend des calendriers, voilà tout.

Pourtant, derrière ses calendriers de la Ligue du Sacré-Coeur et derrière ses verres fumés, il cache une fabuleuse histoire d’homme  qui a travaillé de ses mains dans les pires endroits du Canada.

Port Radium… Sur le bord du Great Bear Lake  dans les Territoires du Nord-Ouest.  Il a promis de m’en raconter plus.

Laurent Boursier

 

Le Mystère est Résolu !

syphon
Montréal,  12 Octobre 2009 – Champs de Syphon

Une première mondiale a eu lieu au Jardin Botanique de Montréal cette automne. Nos botanistes ont réussi enfin à faire pousser des syphons naturels.  Jusqu’ici quelques entreprises de hautes technologies en avaient créé artificiellement en laboratoire.

Cette fois, pas de doute.  Ça prouve bel et bien que le syphon est originaire d’Amérique et qu’il a été rapporté en Europe par les premiers explorateurs au XIVième siècle.
Laurent Boursier

 

Une pub pour le CUSM !

chemin CUSM
Montréal,  22 Novembre  2009 – L’entrée du CUSM

Disons le tout de suite, le CUSM, c’est le CHUM anglophone : Le Centre Universitaire de Santé McGill ! Le CHUM étant le Centre Hospitalier (francophone)  de l’Université de Montréal. Deux méga projets d’hôpitaux tous neufs à Montréal.

Et ça,  c’est la nouvelle route  qui mène au CUSM. En effet, ce n’est pas encore pavé mais au moins, il y a une route. C’est extrêmement symbolique de l’avancement des travaux du CUSM.

Les férus d’actualités noteront au passage la disparition du dossier du CHUM, enterré sous un mètre de scandales politiques, électoraux, de rumeurs de corruptions, collusions, détournements et  blanchiment d’argent.

Évidemment, ceux qui ont hâte de voir le nouveau CHUM se concrétiser sont jaloux de l’avancement apparent des travaux du CUSM. Pourtant, au bout de ce chemin pentu, il n’y a rien d’autre qu’un immense terrain vague,  comme un grand carré de sable  où tout est possible !

Ça fait penser à cette pub télé dans laquelle un patron se promène dans un terrain vague en nous montrant où sera chaque sections de sa future usine et où sera son bureau à lui. On réussit effectivement à imaginer ce que ça va être.  Même chose avec la route du CUSM, on imagine déjà l’hôpital !

Finalement, cette route c’est juste une pub, en attendant le CUSM.  À quand une pub pour le CHUM ?

Laurent Boursier

Le Vendeur de Sapins

vendeur sapins

Montréal,  06 Décembre  2009 – Spencer et ses sapins

Il avait les écouteurs sur les oreilles, quand j’ai frappé à la porte de l’éternelle roulotte du vendeur de sapin.  Il en est sorti comme d’une boite à surprise, presqu’étonné.

Pourtant ça fait des années que ce petit bout de terrain vague qui jouxte la rue Monkland  à Montréal reçoit chaque mois de décembre,  quelques 600 sapins  qui seront rapidement vendus au profit d’une oeuvre de charité.
Cette année, c’est Spencer qui a été désigné par son patron pour vendre les sapins.  Ce qui rend la chose sympatique, c’est que ce n’est pas une opération commerciale d’envergure.  Au bas mot, un chiffre d’affaire de 12, 000$.  Déduisez  le coût des  sapins, il reste…heu…je ne sais pas…

Ça coûte combien un sapin, chez le grossiste?
Laurent Boursier

Geler au Carré  

Jonathan du Carré Viger
Montréal,  02 Janvier  2010 – Jonathan, Carré Viger

Un parc tout en béton, placé juste au dessus d’une autoroute en tranchée.  Pas d’arbres, peu de verdures, situé entre deux rues très achalandées, loin de tout, cet oasis post-nucléaire n’a d’autre raison que d’accueillir  les dépravés.

Jonathan a choisi  d’habiter au Square Viger, une cabane en toile.  Les refuges, jamais de la vie. Les vieux, les maladies, les poux, les horaires, c’est pas la liberté. 

Il était parti pour s’en sortir.  Désontox, méthadone, un travail, une blonde… mais il est retombé. Il a appelé à l’aide, mais arrivé en retard à l’ultime rendez-vous que sa mère lui a accordé : « Dix minutes, man !  »

Manque de timing.

Alors Jonathan essaie de toffer, de passer à travers l’hiver, à moins 20 degrés.  Jusqu’à temps qu’il soit tanné d’être gelé.    

Quand vous passerez à coté du Square Viger arrêtez donc pour le saluer.

Laurent Boursier

Laisser un commentaire