Les Disciples d’Éole

éolienne jour

Montréal, 28 Juillet 2006


On a vite adopté les éoliennes. Il paraît que c’est LA solution : La solution à la crise énergétique, à la crise environnementale, à la crise économique, à la crise politique…

Bref, Éole a ses adeptes.

Moi je dis: Faut voir! Et je suis allé voir.

J’y ai rencontré des gens pour qui ça représente la fin de leur petite misère, la promesse d’une vie meilleure pour les travailleurs en région. En ce moment la plus grosse concentration d’éoliennes se trouve en quelque part entre Rimouski et Cap-Chat dans le Bas-St-Laurent et la Gaspésie.

cap chat

Cap-Chat, juillet 2006

Ce qui frappe en voyant une telle concentration d’éolienne, c’est que le paysage n’est plus le même. Le paysage s’est industrialisé!

J’entend tout de suite une disciple d’Éole répliquer que non! Ça ne gâche pas le paysage! Ç’est beau, c’est une richesse économique!Bon là je m’excuse de casser votre party mais quand on construit une usine en ville ça vient changer le paysage, quand on contruit un barrage comme LG-2, ça change le paysage…et quand on plante quelques 133 éoliennes entre Rimouski et Cap-Chat, ça change le paysage.

Qu’on trouve ça beau ou pas beau, c’est une question de point de vue et d’intéret.

Mais quand on accepte d’en avoir dans sa cours, il faut assumer ce choix. Il faut assumer le fait qu’on a choisi la business des éoliennes et on a laissé de coté l’allure du paysage.

Donc, s’il-vous plait, arrêtez de dire que ça gâche pas le paysage. Et faites vous en pas avec ça. À l’époque, personne n’a dit que LG-2 gâchait le paysage, sauf les innues peut être. Mais LG-2 c’était dans l’arrière pays. Les gens de la ville ne passaient pas devant pour aller en vacance.

eole electric

Cap-Chat, Juillet 2006

Suites aux décisions gouvernementales, on verra pousser au Québec pour 3000 mégawatts d’éoliennes d’ici 2013.

On nous a promis de les installer dans l’arrière pays.

Vous savez l’arrière-pays…Là où les vacanciers ne passent pas…

Jusqu’au jour où chacun aura son éolienne. Car une éolienne c’est un peu comme un menhir dans les aventures d’Astérix. On en fabrique, on en achète, on en vend, tout le monde a un menhir…

mais finalement on sait pas exactement à quoi ça sert…

Tiens, en passant, Canadian Tire en vend maintenant.


eole camion

Cap-Chat, Juillet 2006- Camping Car à l’éolienne

Laurent Boursier

Pour faire des commentaires:

 

Votre nom : (oblig.)
Votre email : (oblig.)
Site Web :
Sujet :
Message :
Vous mettre en copie (CC)
 

Laisser un commentaire