L’Usine à Tôle

Montréal, 5 juin 2007

Une autre usine abandonnée. Et encore en plein quartier résidentiel.

Cette bâtisse est située le long de la rue Richelieu entre les rues Ste-Marguerite et St-Ferdinand dans le quartier St-Henri.

C’est la compagnie Westeel qui occupa cette immense usine. Née au Manitoba en 1905, l’affaire progressa si bien qu’en 1930, elle comptait des usines dans les grandes villes canadiennes dont Montréal. Au départ on y fabriquait des pièces de tôle pour garnir les toitures.
westeel ext1

Je suis né au coin de rue. Chose curieuse, à l’époque, personne ne voyait ce qui s’y passait parce que devant l’usine, il y avait des logements d’ouvriers. Il y avait même une école: La « Louis Evans school ». Donc de la rue on ne voyait que les logements à 2 étages. Derrière, il y avait des usines, dont la Westeel. Derrière les usines, on trouvait un réseau de rails de chemin de fer qui descendait du réseau principal situé à flanc de montagne. C’est comme cela qu’on livrait la matière première aux usines.

westeel int couloir

C’était de gigantesques constructions de béton. Dans un couloir intérieur, on pouvait y faire rouler des wagons. À l’arrivée de la guerre 39-45, la Westeel s’est transformée en usine spécialisée dans la fabrication d’équipement pour la Marine Royale, l’Armée et les Forces Aérienne canadiennes. Bienvenue aux dames!

westeel int salle

Le régiment de mon grand-père revint de la guerre sans une égratignure.  Ce fut le retour à la vie civile. La Westeel fabriqua alors des réservoirs à essence et des silos pour les fermes.

Maintenant il n’y a presque plus rien. Les logements et l’école ont passé au feu, victimes des squatters. Quand à l’usine, elle est trop contaminée pour en faire des condos. Ils vont la démolir et c’est tant mieux parce que ça va faire un environnement plus sain pour les enfants du quartier.

Souvenons-nous qu’il y a un enfant qui est mort, il y a quelques années, derrière ces usines, enseveli dans un wagon de sable fin. Il jouait avec ses copains.

Laurent Boursier

Laisser un commentaire